Site Loader
DoniFab

Le lavage des mains est l’un des gestes barrières les plus communs pour barrer la route au coronavirus. Plusieurs génies en Afrique ont mis leur inventivité au service des populations pour apporter une contribution à la lutte contre cette crise sanitaire. Entre pédale et automatisme, rien n’est laissé en laisse pour créer des dispositifs de lavage de mains réglementaires et efficaces.

L’Afrique n’est pas en reste dans le fameux « Lavez-vous les mains ». Plusieurs innovateurs ont conçu des dispositifs de lavage de mains pour aider les communautés à respecter les règles d’hygiène afin d’entériner le coronavirus

Les expériences se suivent mais ne se ressemblent pas. La motivation de se désinfecter les mains est partagée mais les technologies et les moyens utilisés diffèrent. Ce qui fait la diversité des dispositifs que nous avons pu observer jusque-là, sur le continent Africain.

1. DoniFab

Habitué des inventions, DoniFab est un laboratoire de fabrication établi par 4 jeunes maliens entrepreneurs, programmeur, électronicien et ingénieur à Bamako. Youssouf Sall, Foussine, Mohamed et Alphane sont pas à leur première réalisation. Ils saisissent la crise comme un catalyseur à leur créativité et mettent sur place un dispositif de lavage de main automatique. Il est l’un des plus intelligents que nous avons croisé sur la route de notre panorama.

Doté d’un système de détection, le dispositif enclenche automatiquement la distribution du savon et laisse à l’utilisateur 30 secondes pour se frotter les mains (au-delà des 20 secondes recommandées par l’OMS). Au terme des 30 secondes, le dispositif distribue automatiquement de l’eau pour le rinçage des mains et enclenche tout de suite après le système de séchage.

Youssouf soulève la question du frein à l’innovation Africaine et affirme :

« L’Afrique ne fait que consommer du savoir, martèle-t-il. Si on a les moyens de contribuer, laissez-nous contribuer. L’Afrique peut apporter de la compétence, de l’intelligence et de l’innovation. Le seul problème est qu’il n’y a pas d’environnement qui permet à cette créativité de se développer. »

2. LovLav

Lovlav est un dispositif de lavage de mains pas comme les autres. Lui, il est sans contact. Ce dispositif de lavage de mains, en plus de rendre nos mains propres, il évite la contamination par ramassage du virus sur une zone infectée. Puisque la machine est autonome et programmée, l’utilisateur ne touche à rien durant tout le processus de désinfection. Alimenté à l’énergie électrique ou solaire, Lovlav est une création de Bénédicte lovi, 20 ans, étudiante béninoise en deuxième année de génie électrique et informatique.

3. « Made In Togo »

Sokodé, l’une des villes les plus touchées par le Covid 19 engendre l’ingéniosité de 3 jeunes togolais, dont Koffi N’wela, qui fabriquent un dispositif de lavage de mains automatique et solaire.

Le dispositif se compose d’un panneau solaire, de deux récipients dont l’un contenant le savon liquide et l’autre recueillant les eaux usées, il jouit d’un système de détection de présence qui entraîne une distribution automatisée du savon une fois que les mains sont rapprochées de la machine. 15 secondes est le temps d’attente imparti pour que l’eau soit déclenchée, durée qui permet à l’utilisateur de se frotter les mains. Ce dispositif vient briser la chaîne de transmission du virus avec son caractère domotique.

4. Kayy rakhassou

Dispositifs de lavage des mains Kayy Rakhassou

Il n’est pas simplement un dispositif de lavage de mains mais tout un kit d’hygiène. Kayy Rakhassou se particularise par le fait qu’il soit assorti de mouchoirs jetables et d’une poubelle pour s’en débarrasser après utilisation. Inventé par deux jeunes sénégalais du nom El Hadj Ousmane Diop et Abdourahmane Ndiaye et alimenté par un panneau solaire, Kayy Rakhassou est un dispositif de lavage de mains automatique qui distribue l’eau et le savon avec un système de détection de la chaleur humaine. Lui aussi ne nécessite pas de contact et réduit donc considérablement les risques de transmissions du Coronavirus.

5. Willo

Abdourahmane Illo est conscient du fait que le lavage des mains à l’eau et au savon est le moyen le plus efficace dans la lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus. Nigérien de nationalité, M. Illo conçoit un dispositif de lavage des mains à pédale, qui lui, a la particularité de mettre l’accent sur la gestion rationnelle de l’eau. Ce dispositif a le mérite d’être simple, mais très efficace.

Le génie Africain se décuple pendant cette crise sanitaire et confirme que l’on peut commencer par quelque chose avec les moyens de bord, pour aboutir à un résultat satisfaisant et nécessaire à la survie de l’homme.  Toutefois, la question qu’il faut poser est celle de l’amélioration des conditions de créativité pour cette population d’innovateurs.

Lire aussi Dr Car : le robot apprenti médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *